Les échos du dernier stage

6 au 9 aôut 2019 – stage à la « grande métairie » – la Rochebeaucourt en Périgord – Dordogne

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

avec Pascal Lefeuvre – Philippe Mousnier
et Marie Claire, Pascal, Evelyne
, Gilles, Anne Catherine, Patrick, Chritophe, Manuel, Magalie.

Merci Pascal. Je saute dans le grand bain du monde de la vielle à roue, pieds joints, en apnée… Mais je crois que des petits poissons me chatouillent déjà les pieds. …  Ils me disent :  » Tu as entendu ? Est-ce que tu as bien entendu ? Allez, réagis …! » Voilà ….  fin du premier épisode. Ne manquez pas le prochain où vous saurez si l’héroine s’est Ionisée ou bien si elle a rencontré le superbe Dieu Eole …
Pour répondre plus sérieusement… Ce stage m’a beaucoup, beaucoup apporté, dans toutes sortes de domaines : l’histoire de la vielle, son évolution… les sensations lors du concert en acoustique également m’ont « pas mal » surprise … C’était génial d’être dans le cercle et d’entendre sonner …
J’ai donc « débuté » par un stage avec toi, c’était très intense pour moi et j’en ressors avec une vision plus ouverte des possibilités de l’instrument lui-même.
J’en profite pour m’excuser auprès de tout le monde parce que je n’étais pas encore apte à jouer, je ne faisais qu’essayer  … C’est peut-être cette idée qui me perturbe le plus : le fait de m’être mélangée avec des personnes qui ont déjà une bonne expérience, cette idée de venir « gâcher » la musique des autres .. Je pense que tu as très bien planifié de ton côté puisqu’on pouvait jouer les rythmes … Mais bien jouer les rythmes demande aussi du temps, de l’expérience. J’ai vu que je me laissais influencée par la mélodie.
Ceci dit, je remercie tout le monde. Toi en particulier pour toutes qualités, sur le plan artistique mais aussi et avant tout humaines, tu te préoccupes de tous, pour que chacun reparte sur un bon élan. Io que soi encantada… Sois heureux de ton côté…
Marie Claire

Bonjour à chacun,
Ravie de ce stage qui m’a permis de rencontrer et de faire connaissance avec Pascal, vielliste interprète, enseignant, cuisinier, maître du temps et du bon vivre ensemble. Quelle chance que d’avoir un maitre luthier avec nous, attentif à répondre à toutes nos questions. Une belle équipe de stagiaires tous niveaux qui a eu plaisir à apprendre et à jouer ensemble. La soirée de restitution en a été la marque. Merci à l’hôtesse de la Grande Métairie et à son lieu qui sont agréables, favorisent l’échange, la rencontre et l’harmonie des coeurs. En bref de belles vacances musicalement riche, Belle aventure que ce stage. Merci, merci, merci.
Anne-Catherine

Bonjour à tous,
Pour moi c’est le troisième stage auquel je participe avec Pascal et c’est toujours avec un grand plaisir. D’une part parce que Pascal est expert dans l’art de contenter aussi bien les débutants que ceux qui ont un peu plus d’expérience. Tous le monde y trouve son compte et preuve en est la soirée de clôture pendant laquelle, à priori, tout le monde a pris du plaisir à jouer ensemble (pour moi c’est l’essence même de la pratique de la Musique : partager et prendre du plaisir à jouer ensemble).
Et d’autre part, parce que c’est toujours le lieu de rencontres humaine enrichissantes : merci à Chantal pour son accueil et sa simplicité, merci à Philippe pour nous avoir fait voyager dans d’autres dimensions de la vielle, merci aux autres participants pour votre sympathie, ouverture… et un merci particulier à l’autre pascal pour nous avoir fait découvrir un fleuron de la gastronomie Française (La P’Tafine) que vous trouverez ci joint en photo (vous pourrez même dire que certains ont aimés).
En espérant vous croisez dans d’autres aventures viellistiques.
Christophe

Hier soir a Bourdeilles A 40kms de la Gde Métairie, très belle soirée avec dix huit musiciens ( violons, binious, accordéon, contre basse , guitares, percussions, planche a laver etc;) , Chantal Verschuren était également là, avec son ami violoniste. ET là je me suis dit ouah que manque-t-il, oui les vielles à roue, d’autant qu’ils étaient en do et sol. Alors oui vous me manquiez, et c’est ce genre d’évènement qui donne du sens à en poursuivre la pratique. J’ai bien apprécié pdt la ‘restitution’, le synchronisme en particulier qd il y avait ces arrêts lors de la biguine orientale, et cela en instrumentiste solo n’a aucun intéret, mais en groupe cela donne la pêche. Alors bien entendu nous étions de niveaux très hétérogènes, et surtout moi qui en plus n’écoute pas particulièrement ce genre de musique et pour qui polka, mazurka, bourrée, scottish etc, n’évoquent pas gd chose. Et donc encore plus de difficulté pour retenir des airs que je n’avais jamais entendus.
Mais même si je n’ai acquis que quelque rudiment, j’ai apprécié Pascal que tu insistes sur la posture, la séparation rythme et mélodie, en donnant a chacun, suivant son niveau, des cadences plus ou moins complexes. Sur l’instrument lui même, je sais que ce qui m’attires est cette possibilité de s’accompagner par la cadence et ce qui me fait peur est l’aspect méticuleux qu’il faut avoir, les cotons, la collophane, l’accordage permanent. Bichonner son instrument en somme !!. Le piano est bien plus ‘solide’ !!! Alors a vos manivelles, ce n’est pas silence on tourne, mais faites du bruit, faites mieux connaitre la vielle.
Patrick

Bonjour à tous,
Ouf, après une suite de vacances trépidante, je peux enfin me mettre à mon bureau et gratouiller le clavier pour répondre à Maître Pascal et saluer toute la joyeuse compagnie.
Alors… Ce stage de vielle à roue restera pour moi un moment fort, et pas seulement de l’été.
Pour commencer, ce fut rencontrer Pascal Lefeuvre, dont la vielle a bercé tant de mes années ; un artiste qui a, sans le savoir, grandement embelli ma vie. Et ce ne fut pas simplement rencontrer Pascal ; ce fut être avec lui et tous les compagnons de fortune cinq jours durant, du petit-déjeuner aux concerts du début de la nuit.
Ce stage fut un bain sonore et chaleureux, où la pratique soutenue de la vielle à toute heure jouait en fond d’une pièce de franche camaraderie, de partage et d’éclats de rire autour d’une foison de spécialités culinaires de tout l’hexagone (Pascal M., nous n’oublierons jamais ta p’tafine, tes chansons et ta joyeuse folie douce). Sous l’attention et le regard bienveillant de Chantal, sainte Marthe de ces lieux bénis de la campagne périgourdine, lieux à travers lesquels nous nous égayions à chaque atelier pour travailler en solo les multiples rythmes et mélodies dont Pascal nous donnait la recette. Au vrai, il nous a nourris tel un bon père de famille nombreuse, alternant la vaste salle de stage pour transmettre son art, et la cuisine pour nous concocter de bons repas au bord du jardin. Celui-ci était d’Eden, un havre de calme et de fraîcheur pour s’y reposer, pour dormir ou faire de la vielle à l’ombre des arbres chargés de fruits.
Je me trouvais là et goûtais la chance que j’avais, moi, avec mes balbutiements de vielle, de recevoir dans ce cadre enchanteur les enseignements personnalisés du virtuose en short qui me préparait à manger et partageait cette tranche de vie avec nous, et qui prenait humblement le temps de nous montrer le b à ba dont j’avais tant besoin. Ce ne furent pourtant pas des vacances au club Med de Périgueux. On a bossé comme des dingues. Partant d’un répertoire qu’il nous a demandé en amont de proposer nous-mêmes, Pascal nous a fait faire un voyage d’étude et de pratique intensives de quatre jours à travers la rythmique, les styles, les danses, les mélodies, le lexique, le solfège, et l’entretien de l’instrument. Il nous a donné matière à travailler pour plusieurs années, et ce quel qu’ait été notre niveau de départ. Et comme si tout ça ne suffisait pas, nos vielles eurent droit à un check-up expert de Philippe Mousnier, grand nom de la lutherie viellistique qu’on ne présente plus. Avec force gentillesse et explications, Philippe a ouvert les capots, tourné les sautereaux, disséqué chiens et bourdons, ajusté les chevalets ou changé les cordes, etc., et a redonné un coup de jeune à nos vielles. Il s’applique d’ailleurs sans doute cet entretien à lui-même, ou alors il faut qu’il me donne le nom de sa crème de jour, parce qu’en ayant une décennie de plus que moi il en paraît deux de moins. La lutherie, ça doit conserver.
Apothéose de ces jours intenses, le concert de fin de stage a rassemblé tous les talents et les efforts pour accomplir un tour de force : faire une heure de spectacle avec seulement des morceaux travaillés durant les quatre jours. Alors que j’avais la berlue de me retrouver « sur scène » jouant de la vielle avec Pascal Lefeuvre, le clou du stage fut atteint lorsqu’on entendit jaillir depuis les gradins : « Ouais, ça sonne !! »
Je garde le souvenir heureux et le coeur content de ce stage, ainsi que les multiples enregistrements et notes très précieux pour ma pratique et pour le partage, qui restera un mot clé de ces quelques jours. Un immense MERCI à Pascal Lefeuvre, à Philippe, à Chantal, et à tous les compagnons qui firent de ces jours d’été un beau moment de ma vie. Merci à tous !
Magalie
PS : Pascal, je n’ai pas de suggestion à apporter pour améliorer les prochains stages,

Publicités

Prochains stages de vielle à roue 2019

Les stages Orchestre 2019 – « la Manivelle joyeuse » *

Quelques témoignages et photos ICI
– Les archives stages ICI
– Eléments pédagogiques ICI
– La Manivelle joyeuse
l’orchestre des élèves

Le programme des stages en général
Ouvert & malCouv HS Vielle vignette2léable selon le niveau des participants
Tous les niveaux sont les bienvenus du débutant au virtuose.
* se munir d’enregistreur et/ou papier musique.

Le stage sera conçu autour de “l’organologie orchestrale” de l’instrument.
Les différents éléments : bourdons, cigales, chanterelles, sont étudiés séparément et simultanément pour aboutir a un jeu complet incluant ces divers éléments. ;
Concrètement, autour de pièces faciles ou moins faciles …
et extraits du recueil paru  chez “Tradmag” que vous pouvez acquérir ICI


– Les matinées
sont consacrées a l’apprentissage des techniques de bases traditionnelles et actuelles… : rythmes, modes, expressions, ornementations, variations, toujours par des exemples… airs de danses et autres…
– les rythmes : techniques et rythmes de base, empruntés à diverses traditions du monde.
– les modes : ils sont au coeur du jeu de vielle. Ils seront étudiés à partir de mélodies et du travail du clavier.
– Les après-midi
sont proposées sous forme de répétition d’orchestre « La Manivelle joyeuse », à partir des airs abordés le matin, nous les mettrons en forme avec arrangements, orchestrations qui mettront en valeur les différentes manières de faire sonner l’instrument au sein d’une petite formation et selon les niveaux présents.

Les airs & danses qui seront étudiées

– la liste avec les partitions et mp3 ICI avec code d’accès à nous demander ICI

* 20 & 21 Avril 2019 – « le Gamounet » – St Bonnet près Riom – Puy de Dome

avec Pascal Lefeuvre – Sébastien Tourny

« petite académie rurale et de printemps »… Prémices d’un été chaud…

Au Coeur de la montagne en Auvergne, terre de volcans et de vielle à roue !
Le Gamounet nous accueille – pour tout savoir sur le Gamounet : cliquez ici

photo stage gamounet 2015le stage de vielle à roue Printemps 2019 est destiné : Aux  viellistes, vielleux, vielleurs, et autres giroviellistes, à la sortie de l’hibernation… A ceux, celles des stages précédents, désirant poursuivre l’aventure,  les nouvelles vocations ou  les curieux du quartier, des alentours, désirant découvrir ou approfondir l’accord classique en do, les modes, les rythmes etc… les entrailles profondes de la Vielle à roue. Sans oublier notre ami luthier Sébastien Tourny qui vous assistera dans vos petits déboires avec l’instrument, samu du we !

Les tarifs, infos pratiques c’est ICI :
http://albacarma.com/carma/pedagogie-stages-et-cours/stages-vielle-a-roue/
Les inscriptions LÀ
LA DOCUMENTATION & bulletin d’inscription stage 2019 Gamounet

* 6 au 9 Aout 2019 – la Rochebeaucourt et Argentine – Dordogne

avec Pascal Lefeuvre – Philippe Mousnier

Le stage d’été, dans un cadre champêtre, rural , typique Périgord blanc : « La Grande Métairie » à La Rochebeaucourt en Périgord – Une ancienne ferme rénovée depuis 1995 gérée par une association dont le but est de promouvoir et de développer diverses activités culturelles et de loisirs (stages, spectacles…) dans un esprit d’ouverture et de convivialité.
Nous y associerons les joies de l’étude instrumentale aux plaisirs du jeu en groupe. Il sera animé par Pascal Lefeuvre et par Philippe Mousnier luthier qui réglera vos instruments…

Le stage est ouvert à tous les niveaux, il sera aussi le point de rendez vous de ceux qui désirent se brancher plus franchement sur « la Manivelle Joyeuse ».

STAGE de vielle ETE 2013

Les Soirées
Concerts, bals, veillées – le programme sera affiché ici sous peu….

Bulletin d’inscription et réservation par système « paypal » en ligne

L’affiche & La documentation du stage d’été – 20189 – (doc a télécharger)

Activités artistiquo-pédagogiques

STAGE de vielle ETE 2013 1Mes activités « artistiquo-pédagogiques » sont regroupées sous l’intitulé La « Manivelle joyeuse »  orchestre  de vielles à roue ouvert à tous les viellistes, vielleux, vielleurs, giroviellistes… et aux participants des stages et ateliers, son répertoire est issu de ces stages.

La « Manivelle joyeuse » a pour but de vous amener en situation de jeu « public ». Il est aussi destiné à tous les musiciens isolés ou déjà en groupe, qui désirent se retrouver pour partager, apprendre, construire ensemble un orchestre autour et sur la vielle à roue

La « Manivelle joyeuse » a vocation à se produire en public et à la formation de technique instrumentale et musicale. chaque participant s’engage à préparer un minimum de 10 des pièces inscrites au répertoire.

Pour en savoir plus cliquez ici